Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martine MAZURAIS - Généalogiste familiale professionnelle

Le corsaire

Il ne faut pas confondre pirate et corsaire.
Et pourtant, ils font pratiquement la même chose à la différence importante que le corsaire agit avec l'autorisation du Roi et en respectant certaines règles.
La guerre de course existe depuis le Moyen-Age mais les bases ne sont vraiment mises en place qu'au 17ème siècle. Elle a pour but principalement de nuire au commerce ennemi.
Alors, des ports comme Saint-Malo, Dunkerque, La Rochelle s'arment en course.
Ce sont souvent des particuliers ou d'anciens négociants (plutôt en société par action) qui arment les bateaux.
A partir du 17ème siècle, il est fait la généralisation des lettres de marque et du dépôt d'une caution.
Les prises ne sont autorisées qu'en temps de guerre ; sinon, c'est de la piraterie.
Les marins sont payés en fonction de leur grade : 12 parts pour un capitaine, 1 part pour un matelot. Le partage est effectué au port d'attache selon la proportion de 2/3 pour l'armateur et un tiers restant revient à l'équipage.
Au 18ème siècle, les philosophes montrent du doigt cette pratique. C'est en 1856 que la course est déclarée hors la loi.
Pour en connaître plus sur un aïeul corsaire, il convient de consulter les archives des régions maritimes ou de la marine.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Malheureusement, nous n'avons pas de corsaire dans nos aïeux !
Répondre